Auteur Sujet: jeux sur la Switch  (Lu 5901 fois)

Hors ligne rodi

  • BOSS
  • *****
  • Messages: 3501
  • Karma: +13/-4
    • Voir le profil
Re : jeux sur la Switch
« Réponse #75 le: 17 octobre 2019 à 07:38:04 »

Hors ligne rodi

  • BOSS
  • *****
  • Messages: 3501
  • Karma: +13/-4
    • Voir le profil

Hors ligne rodi

  • BOSS
  • *****
  • Messages: 3501
  • Karma: +13/-4
    • Voir le profil
Re : jeux sur la Switch
« Réponse #77 le: 28 octobre 2019 à 17:10:25 »

Hors ligne rodi

  • BOSS
  • *****
  • Messages: 3501
  • Karma: +13/-4
    • Voir le profil
Re : jeux sur la Switch
« Réponse #78 le: 11 novembre 2019 à 10:10:39 »
Citer
En mode TV, le rendu global est propre. Les textures sont nettes, nous sentons que le titre affiche du 1080p. En mode Portable, c'est légèrement flou (la faute au 720p), mais ça passe. Le point qui nous fait grandement grincer des dents : le framerate. Que ce soit d'un côté ou de l'autre, il vacille tellement que c'est assez dérangeant pour la rétine. Nous avons du 30 fps, puis d'un coup, lors de phases bondées d'action et d'ennemis, le titre s'affole, le taux d'image par seconde chute ; nous l'avons surtout vu dans le chapitre de Chris.

Au niveau de la prise en main, si vous avez l'habitude de ce genre, vous trouvez rapidement vos repères, et les Joy-Con ne sont pas perturbants. De plus, une option sympathique, usant des détecteurs de mouvements, permet d'avoir un confort au niveau de la visée, afin d'apporter un peu plus de précision, c'est vraiment agréable.

Tout comme Resident Evil 5, il est possible de s'amuser à deux en local, et donc de splitter l'écran d'une certaine manière. Sans surprise, le gameplay avec un seul mini pad de la Switch est assez fastidieux, mais ce qui nous titille, ici aussi, c'est le framerate. Il boude... Trop même... Est-ce injouable ? Les premières secondes sont pénibles, mais l’œil s'y habitue, le cerveau arrive à s'adapter. Cependant, pour ne pas vous abîmer les mirettes, nous vous conseillons de jouer sur un grand écran.

https://www.gamergen.com/tests/test-resident-evil-6-edition-switch-qui-tremblote-impressions-verdict-307103-1

Hors ligne Frog

  • Modérateurs
  • BOSS
  • *****
  • Messages: 4832
  • Karma: +11/-2
    • Voir le profil
Re : jeux sur la Switch
« Réponse #79 le: 12 novembre 2019 à 16:41:47 »
je viens de voir le retour d'un vieux titre de jeux d'arcade : Bubble Bobble



sortie prévu le 19 novembre

Hors ligne rodi

  • BOSS
  • *****
  • Messages: 3501
  • Karma: +13/-4
    • Voir le profil
Re : jeux sur la Switch
« Réponse #80 le: 27 novembre 2019 à 16:32:19 »

Hors ligne rodi

  • BOSS
  • *****
  • Messages: 3501
  • Karma: +13/-4
    • Voir le profil
Re : jeux sur la Switch
« Réponse #81 le: 29 novembre 2019 à 11:22:12 »
Citer
The Touryst, en débarquant à l'improviste en cette fin d'année 2019, arrive à nous surprendre en proposant une aventure qui saura convaincre les grands, mais surtout les plus jeunes. Malgré un ou deux pics de difficultés malvenus placés ici et là, la production de Shin'en Multimedia s'en sort avec les honneurs et nous offre un voyage idyllique, coloré, reposant, empli de bonnes intentions... et surtout de mini-jeux !

http://www.jeuxvideo.com/test/1151001/the-touryst-exploration-et-reflexion-intense-pour-des-vacances-reussies.htm

Hors ligne rodi

  • BOSS
  • *****
  • Messages: 3501
  • Karma: +13/-4
    • Voir le profil
Re : jeux sur la Switch
« Réponse #82 le: 07 décembre 2019 à 09:55:11 »
Citer
Sorti en 2014, Alien : Isolation revient cinq ans plus tard sur Switch. Si le jeu n’a rien perdu de sa superbe, est-il encore possible de frémir surtout sur une console nomade ? Définitivement oui !

Retourner sur le Nostromo fait son pt'it effet...
Autant le dire tout de suite, cette version s’avère l’une des plus intéressantes du marché puisqu’intégrant l’ensemble des DLCs sortis à ce jour. Certes, ces contenus ne sont pas du même niveau qualitatif mais ils répondent tous, dans une certaine mesure, à une envie des joueurs. Ainsi, les modes L’Equipage peut être sacrifié et et Dernière Survivante nous permettent de retourner sur le Nostromo et d’incarner plusieurs membres de l’équipage à deux moments clés de l’aventure. Le premier se situe après la mort de Brett alors que Dallas décide de chasser l’Alien. Rien de bien original en soi dans la construction puisqu’il va ici aussi falloir se cacher et user des moyens du bord pour acculer le Xénomorphe afin de tenter de l’éliminer. On a cependant le plaisir de revivre ce moment (que ce soit dans la peau de Ripley, Parker ou Dallas), d’arpenter les couloirs, plutôt bien rendus, du Nostromo et de profiter de l’ambiance anxiogène du jeu de base.

http://www.jeuxvideo.com/articles/0001/00019971-alien-isolation-test.htm