Auteur Sujet: Du son cinema à la maison  (Lu 6924 fois)

Hors ligne rodi

  • BOSS
  • *****
  • Messages: 4156
  • Karma: +13/-4
Re : Du son cinema à la maison
« Réponse #45 le: 27 avril 2020 à 12:08:03 »

Hors ligne Frog

  • Modérateurs
  • BOSS
  • *****
  • Messages: 5205
  • Karma: +12/-2
Re : Du son cinema à la maison
« Réponse #46 le: 27 avril 2020 à 15:21:31 »
passionnant, j'avais hésité à prendre un retro projecteur il y a peut être une dizaine d'année pour le coté pratique et le gain de place sans parler que l'on a pas forcement un écran tv qui certes est souvent esthétique mais peut parfois gêner.
Ces nouveaux modèles malgré un prix élevé et le model avec le laser est très attractif.
merci rodi pour la vidéo

Hors ligne rodi

  • BOSS
  • *****
  • Messages: 4156
  • Karma: +13/-4
Re : Du son cinema à la maison
« Réponse #47 le: 30 avril 2020 à 10:04:18 »
L'avantage du vidéoprojecteur est la taille de l'image plus grande qu'un téléviseur par contre la durée de vie de la lampe est limitée

Hors ligne rodi

  • BOSS
  • *****
  • Messages: 4156
  • Karma: +13/-4
Re : Du son cinema à la maison
« Réponse #48 le: 20 juin 2020 à 16:38:37 »
Onmag a fait un test du vidéoprojecteur à focal courte Epson Eh LS500 :

Citer
’image est superbe avec un beau respect des teintes en mode cinéma, il n’y a pas de dominante de couleur primaire. Il n’y a pas non plus de problème de netteté ou de débordement de couleur sur les contours. Tout est vraiment taillé à la serpe pour une image ultra définie. De tous les modes vidéo proposés, ce mode cinéma est le plus juste. La luminosité est abaissée, tout comme le bruit du ventilateur qui devient alors l’un des plus silencieux que nous ayons testé. Ce n’est pas totalement silencieux, mais c’est très largement acceptable pour les habitués aux téléviseurs. Il y a également un mode cinéma lumineux à réserver aux lieux où le noir ne peut pas être obtenu, et un mode jeu aux couleurs bizarrement plus chaude que le mode cinéma alors que l’on se serait attendu à l’inverse.

La colorimétrie est vraiment très correcte, tout comme le contraste. Il manque un peu de détails dans les hautes et les basses lumières, mais on obtient quelque chose de déjà très bon pour de la projection. Pour le reste, il y a tous les réglages pour réaliser un calibrage vidéo qui devrait être plutôt réussi. La mise à l’échelle et le lissage de sources inférieures ne sont pas aussi bons qu’avec un téléviseur ou des vidéoprojecteurs plus haut de gamme. Ça se perd un peu dans les contours, les aplats et les mouvements. Il vaut donc mieux privilégier les sources de qualité, en Full HD ou en Ultra HD. Ou alors prévoir un recul important.

https://on-mag.fr/index.php/video-hd/tests-bancs-essai/21058-test-du-videoprojecteur-epson-eh-ls500-une-vraie-alternative-qualitative-aux-ecrans-plats

Hors ligne rodi

  • BOSS
  • *****
  • Messages: 4156
  • Karma: +13/-4
Re : Du son cinema à la maison
« Réponse #49 le: 04 juillet 2020 à 08:45:28 »

Hors ligne rodi

  • BOSS
  • *****
  • Messages: 4156
  • Karma: +13/-4

Hors ligne Frog

  • Modérateurs
  • BOSS
  • *****
  • Messages: 5205
  • Karma: +12/-2
Re : Du son cinema à la maison
« Réponse #51 le: 29 juillet 2020 à 15:56:29 »
je ne sais pas comment je ferais une pièce dédicacé au homecinema mais la dernière photo est très kitsch

Hors ligne rodi

  • BOSS
  • *****
  • Messages: 4156
  • Karma: +13/-4
Re : Du son cinema à la maison
« Réponse #52 le: 16 septembre 2020 à 07:17:13 »

Hors ligne rodi

  • BOSS
  • *****
  • Messages: 4156
  • Karma: +13/-4
Re : Du son cinema à la maison
« Réponse #53 le: 18 octobre 2020 à 11:13:58 »
Le blog son-video.com a testé le projecteur à courte focal Samsung The Première LSP7T : https://blog.son-video.com/2020/10/test-samsung-the-premiere-lsp7t-videoprojecteur-laser-4k-ultra-courte-focale/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=news-blog-2020-10-16&utm_content=test-samsung-the-premiere-lsp7

<< Le vidéoprojecteur ultra courte focale Samsung The Premiere LSP7T possède une matrice DLP capable d’afficher une image 16:9 en Ultra Haute Définition 4K. Sa lampe laser, qui offre une luminosité maximale de 2200 Lumens, est couplée à une roue chromatique 4 couleurs (jaune, rouge, vert et bleu). Sa longévité est estimée à environ 20 000 heures, ce qui correspond à plus de 18 années d’utilisation à raison de 3 heures par jour. Afin d’éviter tout risque pour les yeux lorsqu’on s’approche trop près, le Samsung The Premiere LSP7T adopte un détecteur de proximité qui diminue très fortement la luminosité de la lampe lorsqu’il est activé>>

<< Le projecteur laser 4K Samsung The Premiere LSP7T est compatible HDR (High Dynamic Range) et prend en charge les formats HDR 10+ et Hybrid Log Gamma. Capable de proposer des pics de luminosité élevés, il est donc en mesure d’afficher les images à la plage dynamique étendue, c’est-à-dire des images aux noirs plus denses et aux blancs plus lumineux que les images standards. Les images HDR offrent ainsi plus de subtilité grâce à un nombre plus important de gradations lumineuses. Les nuances dans les zones sombres et les zones très lumineuses de l’image sont plus fines, avec à la clé plus de détails visibles.>>

Je rajoute un test de ces nouvelles enceintes actives (amplificateur intégré) de Q Acoustics : https://blog.son-video.com/2020/10/test-q-acoustics-q-active-200/

<< Changement de style avec le titre Looking for the Summer de Chris Rea, un morceau sur lequel les enceintes Q Acoustics Q Active 200 démontrent leur parfaite maîtrise du registre grave. Les basses sont profondes, bien articulées, tendues et d’une belle intensité. L’apport du haut-parleur de 114 mm de diamètre dédié aux graves constitue l’indéniable force de ces enceintes. Les basses sont mieux maîtrisées et plus intenses que sur de nombreuses petites enceintes. À chaque écoute, c’est l’effet wahou et on peut aisément penser qu’un petit caisson de basses accompagne ces enceintes compactes. >>